Santé numérique en Tunisie

Santé numérique en Tunisie : enjeux et perspectives
Les technologies ont envahi nos vies et sont devenues presque indispensables dans notre quotidien.
Dans les années 90, avoir un téléphone portable était un luxe, aujourd’hui cet outil de communication est devenu une nécessité. Le numérique est actuellement utilisé dans tous les domaines et sur tous les plans, dans le but de faciliter la tâche et d’avoir un résultat plus optimisé et moins coûteux.

La médecine fait partie, depuis quelques années, des domaines où le mariage avec le numérique est certes difficile à mettre en place mais indispensable. Les notions de télémédecine et de santé numérique commencent peu à peu à prendre de l’ampleur et le continent africain n’échappera pas à cette e-révolution.

Mais qu’est ce que la télémédecine? Quels changements apportera-t-elle aux patients et aux professionnels de la santé?

Le premier Forum International de la Santé Numérique a eu lieu à Hammamet du 12 au 13 février. Organisé par le « Forum Médical de Réalités », en collaboration avec la « Société Tunisienne de Télémédecine et e-santé », cet événement a fait le point sur la santé numérique en Tunisie et dans le monde et sur les enjeux et les perspectives de développement de cette technique en Afrique.

Près de 300 experts internationaux et nationaux, personnalités internationales influentes dans le développement de la santé numérique, partenaires, investisseurs, décideurs, professionnels et jeunes créateurs ont pris part à cet événement dont le but est de faire de la Tunisie le futur hub de la santé numérique en Afrique.

La Tunisie a-t-elle les moyens de devenir un leader de la e-health ? Les intervenants l’ont soutenu et démontré. Exportatrice des soins de santé dans le monde entier et riche en compétences dans le domaine du numérique, la Tunisie représente le lieu parfait d’une symbiose entre la santé et les technologies de communication.

Lors de l’ouverture du Forum, son président M. Taieb Zahar, a souligné que la e-santé est le chemin le plus court et le plus sûr pour relever les défis auxquels fait face le domaine de la santé en Tunisie et avoir ainsi une meilleure qualité de service, chose qui a été confirmée par le ministre de la Santé. M. Saïd Aïdi a indiqué que la réorganisation du système de santé actuel est indispensable pour vaincre les défauts majeurs, comme l’absence de médecins spécialistes dans les régions intérieures, qui est très dommageable et va jusqu’à causer des pertes en vies humaines, ou encore comme la centralisation de l’accès aux soins (sur les 22 centres hospitaliers universitaires en Tunisie, 16 se trouvent dans la capitale).

Face à toutes ces difficultés, la révolution numérique dans le domaine de la santé pourra représenter une solution et une bouffée d’air frais pour les patients comme pour les médecins ou autres professionnels de la santé. Les applications smartphone, les startups financés par les opérateurs téléphoniques, les réseaux sociaux… tous ces nouveaux canaux de communication offrent des solutions inédites au patient qui s’inquiète et voudrait s’informer plus sur sa maladie, mais aussi au médecin qui travaille dans une région isolée et qui cherche à rester en contact avec son équipe qui se trouve dans une autre ville. Via des programmes numériques, un docteur à Tunis peut envoyer, recevoir et discuter, avec son collègue se trouvant à Tataouine, le cas d’un patient, en peu de temps, sans paperasse ni perte de temps.

Les différents services d’un même hôpital peuvent s’échanger des documents, des IRM, des résultats d’analyse en un seul clic.

Le patient, quant à lui, peut avoir plus d’informations sur sa maladie, échanger avec d’autres malades, trouver du soutien et partager son vécu à travers une application mobile ou sur un forum de discussion. En Tunisie, on commence à bouger et à considérer de plus en plus l’intégration du numérique dans le domaine de la santé. 48% des tunisiens sont « connectés » et passent le plus de temps sur les sites de santé/beauté (M. Slim Mesfar), le projet du dossier médical électronique sera bientôt adopté, les idées de startups sont encouragées et le projet de la Carte Vitale verra le jour très bientôt.

Ce projet permettra à chaque citoyen d’avoir une structure d’identifiant unique dans le but d’accélérer et de faciliter les procédures dans le traitement des dossiers médicaux. C’est le moment ou jamais de passer à la vitesse maximale et de commencer à réparer les failles du domaine de la santé en Tunisie.

La e-santé facilitera au quotidien le travail des médecins, techniciens, pharmaciens et autres professionnels mais surtout aidera les patients à mieux comprendre leur situation et à éviter les longues procédures dans les hôpitaux et cliniques du pays.

Par Imene Boudali
(REALITES OnLine)

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de tester si vous êtes un visiteur humain et d'empêcher les soumissions automatiques de spam.
3 + 2 =
Solve this simple math problem and enter the result. E.g. for 1+3, enter 4.

Réagir

CAPTCHA
Cette question permet de tester si vous êtes un visiteur humain et d'empêcher les soumissions automatiques de spam.
2 + 10 =
Solve this simple math problem and enter the result. E.g. for 1+3, enter 4.