Interview avec Aziz El MATRI

Quand la Tunisie bascule dans le e-health ?
Télésurveillance, téléradiologie, téléchirugerie… concepts encore mal interprétés pour la majorité des Tunisiens.
Le développement de la technologie et des outils de communication a rendu possible une consultation on ligne. La médecine intègre les nouvelles technologies pour donner une nouvelle notion ; celle de la Télémédecine.

La Société tunisienne de Télémédecine, consciente de l’importance de ce secteur, prend l’initiative et organise pour la première fois son 1er Congrès sous le thème « Perspectives de déploiement des services de télémédecine en Tunisie : Pour une meilleure accessibilité aux soins spécialisés ». Selon Aziz El Matri, professeur en néphrologie à la faculté de médecine de Tunis, président du comité d’organisation du Congrès et également président fondateur de la Société Tunisienne de Télémédecine et e-Santé, on est encore bien loin d’atteindre le développement que connaît ce secteur à l’échelle européenne et internationale. Tout le problème consiste à la façon d’intégrer les nouvelles technologies pour amener les patients à faire confiance à ce type de services. Ce Congrès est l’occasion ou jamais pour promouvoir ce secteur.

Qu’entendons-nous par Télémédecine ?
Le eHealth ou bien la Télémédecine est la médecine à distance. Elle est axée sur le grand public, et donc le patient, la Télésanté ou télématique de santé recouvre effectivement « les activités, services et systèmes liés à la santé, pratiqués à distance au moyen des TIC, pour les besoins planétaires de promotion de la santé, des soins et du contrôle des épidémies, de la gestion et de la recherche appliquées à la santé ».

De nos jours, et grâce aux réseaux des télécommunications modernes, téléphones, lignes spécialisées, satellites, fibres optiques, etc, les médecins sont en position d’échanger des informations, d’effectuer des consultations, d’interpréter des images médicales ou communiquer via vidéoconférence.

Cette technologie permet aussi de mettre en contact direct le patient avec son médecin sans s’obliger de se présenter chez lui. L’objectif primordial c’est faciliter la vie du patient et lui fournir l’environnement idéal pour une récupération meilleure.

Qu’elle est la réalité de la Télémédecine en Tunisie ?
L’expérience tunisienne en matière de Télémédecine date du mois d’octobre 1996 où on a eu pour la première fois la liaison de l’hôpital de la Rabta Tunis et l’Hôpital Paul Brousse Paris. Au cours de la même année, le ministère de la santé publique a opté dans le cadre de son plan informatique l’introduction de la Télémédecine comme outil de travail dans les établissements publics de santé. Depuis, on a acquis les équipements.

Pour le moment, la Tunisie dispose de 23 sites de Télémédecine dont les trois quarts se trouvent dans les grands centres hospitaliers publics. La majorité de ses équipements sont fournis par la MSP, quelques centres sont équipés dans le cadre de programmes de coopération internationale, les budgets de fonctionnement sont à la charge des hôpitaux. Mais faute de coordination, d’entretien et de la mise à jour de ses équipements, le secteur n’a pas connu de développement ; ces équipements sont totalement abandonnés.

Coté juridique, la Télémédecine n’est pas prévue par la loi tunisienne ce qui rend quelques médecins et quelques patients hésitants de l’adopter.

Une expérience limitée et qui a besoin de s’ouvrir à l’extérieur et de s’inspirer des expériences internationales en la matière. La raison pour laquelle nous organisons ce Congrès.

Quel est l’objectif de ce Congrès ?
En organisant ce congrès, à la fois sous l’égide du Ministère e la Santé et du Ministère des Technologies de l’information et de la Communication, on essaye de créer une ambiance de coopération privée- public et d’ente entre les différents acteurs en médecine et en technologies. Cette rencontre sera une occasion pour s’informer plus des expériences européennes et notamment l’expérience française et on essayera de créer une certaine coordination pour remettre le train sur les rails dans les hôpitaux tunisiens.

C’est pour cette raison qu’on a planifié des ateliers et des conférences pour discuter des techniques possibles et d’échanger les expériences. On discutera également des réglementations qui peuvent être adoptées dans notre système.

On a aussi invité des équipementiers et des fournisseurs de service de télémédecine internationaux pour de possibles partenariats et coopérations.

Entretien réalisé par Y.B.C (TunisiaIT)

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de tester si vous êtes un visiteur humain et d'empêcher les soumissions automatiques de spam.
4 + 2 =
Solve this simple math problem and enter the result. E.g. for 1+3, enter 4.

Réagir

CAPTCHA
Cette question permet de tester si vous êtes un visiteur humain et d'empêcher les soumissions automatiques de spam.
1 + 19 =
Solve this simple math problem and enter the result. E.g. for 1+3, enter 4.